Ushuaïa, Argentine

Ushuaïa, le bout du monde

Nous avons entendu pendant plusieurs mois que Ushuaïa ça ne valait pas la peine d’y aller, que ça n’était pas si bien que ça. Et pourtant en regardant la carte de la Patagonie pour la première fois, on s’est dit « Et pourquoi pas aller jusqu’au bout du monde ? ».

C’est ainsi que nous nous retrouvons, après un long trajet en bus depuis Punta Arenas, dans la ville la plus australe du monde ! Nous continuons ainsi notre exploration de la Terre de Feu. Les paysages de montagnes en arrivant en bus sont magnifiques. Nous ne nous lassons décidément pas de ce genre de vue ! Quant à la ville de Ushuaïa, elle est bien plus grande que ce que l’on imaginait ! Notre auberge de jeunesse elle, se trouve un peu à l’écart. Nous y retrouvons Clara et Cyril qui partent le lendemain, c’est donc la dernière fois que nous les voyons.

Ushuaïa, Argentine

Découverte d’Ushuaïa

Pour notre première journée, nous nous promenons dans Ushuaïa. C’est une ville très touristique mais très agréable tout de même.
Nous nous rendons à l’office du tourisme pour y faire tamponner notre passeport avec un souvenir du bout du monde. Puis allons jusqu’au panneau du bout du monde pour y faire la photo emblématique à côté du panneau ! De vrais touristes 😊.

Ushuaïa, Argentine

C’est à côté du panneau, que se trouvent de petites cabanes où des agences vendent des tours sur le canal de Beagle. Nous ce qui nous intéresse le plus, c’est de savoir si l’on peut encore voir des manchots, ou s’ils ont déjà tous migré. A l’office du tourisme, on nous dit qu’il en reste trois alors qu’ils sont beaucoup plus optimistes dans les agences se trouvant dans les cabanes. L’une d’entre elle nous fait un bon discount pour un tour en bateau jusqu’à la Isla Martillo où sont censés se trouver les manchots. Après une longue réflexion nous décidons de tenter le tout pour le tout. Nous avons déjà vu des manchots rois juste avant de venir, mais des petits manchots c’est cool aussi !

Une excursion sur le canal de Beagle

Nous nous retrouvons donc à bord d’un gros bateau touristique avec une cinquantaine de passagers et une guide qui donne des explications dans un micro. Et étonnamment, ça nous va bien de faire une excursion comme ça pour une fois. Peut-être la fatigue des treks de Patagonie qui se fait ressentir.
Nous faisons un premier arrêt pour observer des lions de mer se trouvant sur un rocher, en compagnie de cormorans. C’est étonnant ici les cormorans sont noir et blanc, on pourrait les confondre avec des manchots de loin. Nous nous arrêtons une seconde fois pour observer encore plus de lions de mer sur un autre rocher. Et une troisième fois pour observer encore plus de cormorans.

Nous passons ensuite devant le phare Les éclaireurs qui est assez photogénique. La traversée est ensuite longue jusqu’à la Isla Martillo mais nous avons le loisir d’observer des albatros voler au dessus de nous. Et qu’est-ce qu’ils sont impressionnants ! Nous voyons des albatros de plus de deux mètres de long et ce ne sont pas les plus grands. La guide nous explique que quand il n’y a pas de vent, les albatros ne peuvent pas s’envoler car ils sont trop lourds !

Nous finissons enfin par arriver sur la fameuse île. L’observation se fait depuis le ponton du bateau car nous ne pouvons pas descendre du bateau. Et contrairement à ce que nous a dit l’office du tourisme, il y a une bonne trentaine de manchots sur l’île ! Nous sommes ravis, surtout qu’il n’y a pas que des manchots de Magellan comme on peut en voir ailleurs au Chili, il y a aussi des manchots Papou ! Les premiers ont le corps noir et blanc avec un cercle noir autour du cou, tandis que les seconds ont la particularité d’avoir les pieds jaunes ! C’est vraiment génial de les observer, nous sommes ravis !


💡 Apparemment en haute saison il y a des centaines de manchots partout sur l’île. Ce qui peut être bien dans ce cas, c’est de payer plus cher mais d’y aller avec l’agence Piratour, qui est la seule à pouvoir accoster sur l’île. On peut alors marcher avec les manchots !

Au retour, le ciel est couvert et nous n’avons pas la chance d’observer le coucher de soleil. Nous sommes quand même très contents de cette excursion !

Ushuaïa, Argentine

Parc national Tierra del Fuego

L’Argentine a un parc national à Ushuaïa qui se nomme Terre de Feu, où il est possible de faire des randonnées. Ça nous semble assez emblématique d’aller y faire un tour alors nous nous y rendons pour la journée.
Pour cela, il est possible d’y aller en bus mais comme pour le Perito Moreno, celui-ci est assez cher, nous tentons donc le stop. Nous faisons deux trajets en voiture pour parvenir jusqu’au parc.
Après avoir payé l’entrée et demandé notre tampon sur le passeport (oui encore), on nous indique une randonnée à faire. Sur le chemin, nous sommes distraits par des pics de Magellan (les oiseaux qui font des trous dans les troncs d’arbre), que nous avions déjà rencontré en Argentine à El Chalten. Cette fois-ci, nous voyons un mâle et une femelle. Le premier a la tête toute rouge et le corps noir, l’autre juste le contour du bec rouge.

Malheureusement le beau temps n’est pas au rendez-vous et nous ne tombons pas sous le charme des paysages. Céline tombe par terre en trébuchant sur une racine, nous nous perdons en tournant en rond pendant un bon quart d’heure. Nous commençons à en avoir marre. Finalement la Patagonie nous aura épuisé plus que nous ne le pensions. Nous décidons alors de rebrousser chemin avant la fin de la randonnée qui nous menait jusqu’à un arrêt de bus et un panneau emblématique du parc. Encore une fois, nous rentrons en stop assez facilement.

Nous passons le reste de notre séjour à Ushuaïa à nous reposer, avant de prendre un avion qui nous amène directement à Bueno Aires !

Nos infos :

🚌 Se déplacer

  • De Ushuaïa à Buenos Aires : 3 850ARS/pers. (154€) le trajet en avion, réservé un mois en avance (à peu près le même prix pour le bus réservé à la dernière minute qui lui met 48h environ pour remonter).

🎒 Activités

  • Tour sur le canal de Beagle jusqu’à la Isla Martillo : 1 360ARS/pers. (54,9€) + 20ARS/pers. de taxe de port (0,9€).
  • Entrée dans le parc national Tierra del Fuego : 350ARS/pers. (14,1€).