Torres del Paine, Chili

Le trek du W à Torres del Paine

Le parc national Torres del Paine est un incontournable de la Patagonie. Ce parc est pour nous un véritable coup de coeur !

Nous arrivons à Puerto Natales, la grande ville à côté du parc national Torres del Paine. Nous y passons quelques jours le temps de nous reposer avant le trek mais aussi de l’organiser ! En effet, organiser un trek à Torres del Paine est un vrai casse-tête. Entre choix d’itinéraire et réservation de campings, il nous a fallu quelques jours pour tout mettre en place.
A Puerto Natales, nous retrouvons nos copains rencontrés sur le bateau en partance de Chiloé. Nous ne ferons pas tous le trek en même temps car nous ne nous organisons pas de la même façon, mais nous nous retrouverons sur quelques étapes !

Torres del Paine, Chili

Puerto Natales

Organisation du trek

Nous avons choisi d’effectuer le trek du « W », qui doit son nom au tracé qu’il forme sur la carte. La boucle complète s’appelle le trek du « O ».
Ce trek se fait généralement en 4-5 jours et peut se faire d’est en ouest ou inversement.
Nous avons effectué le trek fin mars donc à la fin de la saison. Cela nous a laissé quelques libertés car il n’est pas nécessaire à ce moment là de réserver tous les campings plusieurs mois à l’avance.

Dans quel sens ? 🔁

L’avantage de commencer le trek par l’est est que l’on commence par voir les fameuses Torres, le bout de montagne en forme de tours qui sont l’emblème du parc. Le sens inverse permet quant à lui de finir par le meilleur ! Il paraît aussi que le trek est un peu plus facile en commençant de l’ouest, notamment grâce au vent qui souffle dans ce sens.
Pour notre part, nous avons fini par décider de tenter notre chance pour faire le trek d’ouest en est et donc de potentiellement avoir du mauvais temps pour les Torres mais de finir en apothéose !

La réservation des campings ⛺️

Un trek dans le parc national Torres del Paine demande de l’organisation si l’on s’y rend en haute saison, c’est-à-dire janvier-février. On nous a dit que les campings sont réservés jusqu’à 6 mois à l’avance !
Quant à la rumeur qui dit que les réservations sont obligatoires et qu’il n’est pas possible d’y déroger, celle-ci est vrai. Il y a des points de contrôles où les gardes vérifient les réservations et les campings peuvent également demander les réservations pour les jours suivants.

Pour la réservation, trois organismes détiennent les campings et refuges :

  • CONAF qui est un organisme de l’état. Ses campings sont gratuits. Pour le trek du W il y en a un seul et il se trouve au milieu du parcours du W : le camping Italiano.
  • Vertice Patagonia qui détient les campings et refuges de l’ouest du circuit.
  • Fantastico Sur qui détient les campings et refuges à l’est et au milieu du circuit.
  • Les réservations peuvent se faire directement sur leurs sites internet respectifs.

    Carte officielle des hébergements du parc

    Il est donc possible de dormir en camping ou bien en refuge. Pour notre part nous nous sommes orientés vers les campings.
    Après avoir bien étudié le circuit, ce qui nous paraît être le trajet idéal est le suivant :

    • Jour 1 : nuit au camping Grey
    • Jour 2 : nuit au camping Italiano
    • Jour 3 : nuit au camping Frances
    • Jour 4 : nuit au camping Chileno

    Bon ça ne s’est pas passé comme ça pour nous, faute de budget et de disponibilité dans les campings.

    Notre parcours 🏞

    Etant à la fin du mois de mars, nous avons pu réserver tous nos campings directement sur place, à Puerto Natales.
    La seule partie compliquée a été pour le milieu du W. Le camping gratuit était bien sur, plein. Le second ne l’était pas mais seuls les emplacements avec des tentes déjà montés étaient disponibles, ce qui coûte beaucoup plus cher. Nous avons eu la chance de retrouver nos copains Floriane et Robin pour organiser le trek avec eux et une fille de leur auberge, qui travaille dans le parc national, a pu nous réserver des emplacements sans tente montée dans ce camping. Ça c’était pour la partie chance :).

    Finalement notre parcours sera le suivant :

    • Jour 1 : Puerto Natales – Parc national Torres del Paine. Randonnée au glacier Grey. Nuit au camping Paine Grande.
    • Jour 2 : Randonnée du camping Paine Grande à camping Francès. Nuit au camping Francès.
    • Jour 3 : Randonnée dans la Valle Francés. Nuit au Camping Francès.
    • Jour 4 : Randonnée du camping Francès au camping Torres del Paine. Nuit au camping Torres del Paine.
    • Jour 5 : Randonnée jusqu’au Torres del Paine. Retour à Puerto Natales.

    Les transports 🚌

    La question des transports est plutôt simple. Les agences touristiques à Puerto Natales vendent toutes des tickets de bus pour se rendre au parc national Torres del Paine. Le ticket le plus intéressant est l’aller-retour avec retour « ouvert », c’est-à-dire que l’on a pas besoin de choisir la date.
    Pour les horaires, nous avions le choix entre le bus de 07h30 ou bien le bus de 14h30.

    Nos 5 jours de trek

    Jour 1 : De Puerto Natales au glacier Grey

    Le but de la journée est d’aller jusqu’au parc national, puis au camping Paine Grande pour y monter notre tente et enfin faire l’aller-retour jusqu’au glacier Grey.

    Transports et installation
    Nous prenons donc le bus à 7h30 du matin alors que le soleil n’est pas encore levé. Sur la route nous avons la chance d’observer des guanacos, encore des cousins du lama qui ne vivent que au Chili !

    Une fois dans le parc, il faut payer l’entrée, s’enregistrer et regarder une vidéo de sensibilisation sur le bon comportement à adopter dans le parc. Ils sont plutôt sérieux à ce propos, à cause d’un violent incendie qui a eu lieu en 2011-2012 et dont on peut toujours voir les séquelles dans le parc.
    💡 Ne pas oublier de faire tamponner son passeport avec le logo du parc national, pour le souvenir !
    Le bus nous emmène ensuite jusqu’au lac où nous devons ensuite prendre un bateau pour le traverser. Nous attentons le bateau un bon moment. Au camping, l’attente pour s’enregistrer est également très longue et le temps par la suite de monter notre tente, il est déjà plus de midi. Cela ne nous décourage pas, nous partons tout de même voir le glacier Grey.

    Torres del Paine, Chili

    Vue depuis le camping Paine Grande

    Randonnée jusqu’au glacier Grey
    Le glacier Grey c’est un peu le concurrent chilien du glacier Perito Moreno (qui est lui argentin). Il nous tarde donc de le voir.
    La randonnée commence tranquillement en montant. En chemin nous croisons dans le sens inverse, nos copains Clara et Cyril, qui ont un jour d’avance sur nous dans le trek.
    Peu après la laguna Los Patos, ça monte un peu plus et nous nous retrouvons face à un vent violent. D’ici, nous pouvons apercevoir le glacier Grey pour la première fois. Ce point de vue permet de se rendre compte de l’étendue du glacier en longueur, c’est impressionnant même de loin.

    Torres del Paine, Chili

    Nous continuons de monter jusqu’à atteindre le camping Grey, il faut fournir un dernier effort pour atteindre le glacier.
    Une fois arrivés, le vent fort est de retour mais ne nous empêche pas de profiter de la vue. Le glacier Grey est différent du Perito Moreno, beaucoup moins impressionnant selon nous mais tout de même très beau ! Il se différencie de son concurrent par ses nombreux icebergs très hauts (les photos ne reflètent pas leur grandeur) qui se trouvent sur le lac devant lui. C’est ce qui fait le charme de ce glacier 😊.
    Après ce moment de contemplation, il est temps de rentrer au camping en faisant le chemin inverse. Nous ne tardons pas trop car il est déjà tard. Nous arrivons finalement à 20h, au moment où le soleil se couche mais aussi au moment où les douches ne sont plus chaudes 😢.

    C’est une grosse journée de 24km pour commencer le trek mais nous n’avons pas trop eu le choix à cause des campings. Au retour, nous retrouvons Floriane et Robin autour de notre premier repas au réchaud. Eux commencent leur trek demain mais dorment sur place ce soir.

    Jour 2 : randonnée jusqu’à camping Francès

    Petite journée aujourd’hui pour compenser celle de la veille, puisque nous ne faisons que nous rendre jusqu’au camping Francès.
    Le chemin est plutôt plat mais nous faisons face à une météo capricieuse. Une grosse pluie qui nous trempe complètement puis un vent violent qui nous sèche complètement puis encore une grosse pluie. Nous ne profitons pas beaucoup du paysage mais nous arrivons tôt au camping et avons le temps de nous reposer. D’ailleurs nous retrouvons Clara et Cyril au moment de s’enregistrer pour le camping et passons la soirée avec eux.

    Jour 3 : Journée dans la Valle Francès

    Aujourd’hui il fait beau et en plus nous pouvons laisser nos affaires au camping, nous partons donc légers pour profiter de cette belle journée.
    Nous découvrons d’abord une montagne bicolore que nous n’avions pas pu voir la vieille à cause de la météo. Celle-ci est très originale !
    Ça monte ensuite jusqu’au premier point de vue de la vallée française, qui offre une superbe vue sur le lac en contrebas.


    Nous continuons l’ascension, en passant par une forêt pendant un bon moment, avant d’arriver sur une grande plaine de cailloux. De là, la vue est incroyable, c’est d’ailleurs notre vue préférée du trek. Nous sommes entièrement entourés par les montagnes, c’est magnifique ! Et les couleurs automnales des arbres embellissent encore plus ce paysage !

    Torres del Paine, Chili
    Torres del Paine, Chili

    Nous terminons l’ascension jusqu’au point de vue Britanico. Ça grimpe dans les rochers pour y accéder et une fois en haut c’est un peut décevant à cause de tous les gens qui s’y trouvent.
    Nous mangeons notre déjeuner et redescendons, en profitant une dernière fois des points de vues que nous avions aimés à l’aller.

    De retour au camping, nous retrouvons cette fois Floriane et Robin qui campent aussi ici cette nuit. Ils nous ont rattrapé dans les étapes et en sont au même point que nous dans le trek.

    Torres del Paine, Chili

    Ce soir c’est spaghettis !

    Jour 4 : Randonnée jusqu’au camping Torres del Paine

    Nous partons avec Floriane et Robin pour cette petite journée de marche. Il y a quelques grosses montées et descentes mais sinon c’est plutôt plat. Malheureusement cette journée sera la pire de notre trek à cause de la pluie. Ça commence doucement avec une pluie constante. Nous arrivons tant bien que mal à nous abriter tous sous un arbre pour déjeuner. C’est ensuite que ça se gâte avec une pluie battante. En arrivant au camping, nous sommes complètement trempés. Rien n’a été épargné : nous sommes mouillés jusqu’au sous-vêtement et même notre duvet est humide malgré la housse de pluie.
    Ce soir, nous mangeons rapidement et de bonne heure et tentons de nous consoler dans notre tente, avec une tablette de chocolat que Céline avait gardé dans son sac pour un moment spécial.

    Jour 5 : Las Torres del Paine

    Pour ce dernier jour, nous avions prévu de nous réveiller dans la nuit pour assister au lever du soleil sur les tours. Mais c’était sans compter sur notre flemme de marcher avec nos chaussures mouillées. Nous boudons notre réveil et finissons par nous réveiller beaucoup beaucoup plus tard que prévu.
    Il faut normalement environ 3h30 pour monter jusqu’aux tours et il est déjà 10h lorsque nous partons. Nous marchons d’un pas déterminé, conscients que nous avons un peu abusé sur l’heure du réveil et ce n’est pas le premier quart d’heure où nous faisons fausse route qui nous décourage.

    La première partie n’est vraiment pas agréable, ça monte de façon raide sur des cailloux. Une fois passé cette partie, il reste une longue montée longeant la montagne. Le chemin se poursuit ensuite dans la forêt, cette partie est plutôt sympa.
    La dernière partie est la plus difficile, surtout avec la fatigue de notre marche rapide qui commence à se faire ressentir. Ca grimpe dans les rochers de manière assez pentue mais la vue des Torres qui se découvre petit à petit nous motive !

    Nous arrivons finalement au bout de 2h15, un peu lessivés mais heureux d’être enfin arrivés et surtout de voir les Torres ! Deux filles du camping rencontrées la veille au camping venaient de faire l’ascension et nous ont dit ne pas avoir vu les tours à causes d’un gros brouillard.
    Nous retrouvons Floriane et Robin qui sont arrivés un peu plus tôt et déjeunons avec eux devant ce paysage que nous rêvions de voir depuis le début et qui marque la fin (presque) de ce trek.
    La vue nous rappelle celle du Cerro Castillo. Celui-ci est sûrement plus beau mais le fait de marcher durant cinq jours pour voir les Torres rend le moment bien plus magique !

    Nous redescendons ensuite tranquillement au camping, où nous devront ensuite ranger nos affaires pour rentrer à Puerto Natales.

    Torres del Paine, Chili

    Fin de journée et fin de trek à Torres del Paine

    Bilan du trek

    Ce trek est un vrai coup de coeur pour nous. Alors oui c’est très réglementé et carré pour les campings etc, mais une fois dans le parc on ne se rend plus compte de cela.
    Fin mars-début avril est vraiment un moment idéal pour visiter le parc. Nous ne nous sommes pas sentis étouffés par une masse de gens dans le parc, nous avons souvent marché seul. Et les couleurs automnales en cette période sont vraiment extraordinaires et sont certainement la raison qui nous a fait tant aimer le parc Torres del Paine.
    Le côté moins sympa est la météo. Nous le savions, lorsque l’on se rend dans ce parc national, on peut avoir les quatre saisons pendant la durée du trek. Et ça n’a pas loupé ! Vent violent, soleil, pluie battante, grisaille, froid… Nous avons eu le droit à la totale ! Malgré ça, en étant bien équipé ça se passe plutôt bien.
    💡 Ce que le trek nous a appris : mettre un grand sac plastique dans le sac de randonnée, pour y mettre toutes ses affaires et les protéger d’une pluie trop importante.

    Après le trek nous prenons le temps de manger une bonne pizza le soir même et nous nous reposons toute la journée du lendemain dans la même auberge que Floriane et Robin. Nous leur faisons nos adieux le lendemain, lorsque nous partons en direction de la ville de Punta Arenas.

    Nos infos :

    🚌 Se déplacer

    • De Puerto Natales au parc national Torres del Paine : 15 000CLP/pers. (20,7€) l’aller-retour en bus.
    • Traversée en bateau pour rejoindre la partie ouest du parc : 18 000CLP/pers. (24,85€) la traversée.
    • De Puerto Natales à Punta Arenas : 8 000CLP/pers. (10,8€) le trajet en bus.

    🛏 Dormir

    • Camping Paine Grande : 6 000CLP/nuit/pers. (8,1€). Douches chaudes (avant 20h) à disposition.
    • Camping Frances : 13 000CLP/nuit/pers. (17,9€). Douches chaudes à disposition.
    • Camping Torres del Paine : 10 000CLP/nuit/pers. (13,5€). Douches chaudes à disposition.
    • Puerto Natales : Hospedaje Mwono Natales : 20 000CLP/nuit (27,5€) la chambre en dortoir.
    • Puerto Natales : Hostel Lili Patagonicos : 24 000CLP/nuit (33€) la chambre en dortoir. Plus cher mais super petit-déjeuner buffet ! Et il fait chaud dans l’auberge, ce qui n’est pas négligeable 😊.

    🎒 Activités

    • Entrée au Parc National Torres del Paine : 21 000CLP/pers. (29€).

    ⛺️ Matériel de camping

    • Location d’un réchaud : 10 000CLP (13,8€). Nous avons loué le notre à « La Maddera », qui ne se trouve pas loin de l’Hostel Lili Patagonicos.
    • Achat d’une petite bonbonne de gaz : 2 300CLP (3,2€). Facilement trouvable dans les boutiques à Puerto Natales.

    💡 Pour l’eau durant le trek, pas de problème elle est potable dans les rivières !