Sucre, Bolivie

Une pause à Sucre et un trek à Maragua !

Nous voici cette fois-ci à Sucre, la capitale constitutionnelle de la Bolivie.

Contrairement à La Paz, Sucre (prononcé « soucré ») est une ville très charmante que nous avons tout de suite adorée ! D’ailleurs nous y sommes restés une semaine.
Il faut le dire, en une semaine nous len’avons pas fait grand chose dans cette ville mais il était tellement agréable d’y « vivre » que nous nous sommes laissé aller à poser notre sac à dos ici. En plus, notre auberge était géniale, nous nous y sentions comme chez nous !

Le marché

Un des endroits que nous avons beaucoup aimé à Sucre est le marché ! Il n’est pas forcément très différent des autres marchés que nous avons vu mais l’ambiance y était agréable et vu que nous avions le temps, nous avons pu y faire nos petites emplettes fréquemment.
😊 Point intéressant en tant que bon français : on peut acheter du fromage de chèvre sur ce marché, même si nous n’y retrouvons pas le même goût de chez nous.
Sinon, on trouve sur le marché des salteñas à petit prix ! Les salteñas sont une spécialité bolivienne, ça ressemble à des empanadas sauf que c’est cuit au four et que le contour est torsadé. L’intérieur est garni d’un viande en sauce succulente et on peut ajouter de la sauce épicée dessus lorsqu’on le déguste sur place. Un vrai régal !

Stand d’épices du marché.

Saltenas, Sucre, Bolivie

Salteñas !

Une visite de la ville

Nous avons vite remarqué qu’en Bolivie, les gens en ont gros sur le coeur et aiment se confier. Ce fut le cas d’une vendeuse dans une boutique de souvenirs. Celle-ci nous a beaucoup parlé de la situation actuelle du pays (nous sommes en janvier 2018) et du mécontentement des boliviens par rapport à leur président actuel. Nous avons d’ailleurs vite constaté ce mécontentement, traduit par de nombreuses manifestations dans Sucre, qui ont même bloqué plusieurs villes lorsque nous étions en Bolivie.
La vendeuse nous a aussi donné des conseils sur des lieux à visiter à Sucre, que nous avons bien écoutés !

Manifestation sur la place princiaple.

Le parc Simón Bolivar 🌳

C’est ainsi que nous partons visiter le parc Simón Bolivar. Un parc tout en longueur très agréable, où se trouve en son centre une petite Tour Eiffel !

Cementerio General 🌲

Le second lieu que la vendeuse nous a conseillé de visiter est le Cimetière Général… Alors, nous n’étions pas vraiment partant pour cette visite mais la vendeuse a beaucoup insisté en nous assurant que le cimetière était très beau.
Si on s’arrête à l’allée principale et ses alentours, oui c’est effectivement sympa, comme un beau parc. Si on va un peu plus loin… On arrive sur des tombes d’enfants, empilées les unes sur les autres dans un mur cimenté, avec devant chacune, des inscriptions bouleversantes et plein de petits jouets… Nous ressortons de ce lieu avec une boule au ventre.

Une pause chocolat 🍫

Pour nous remettre de nos émotions, nous faisons une pause à Para Ti, une chocolaterie 😋 servant des expresso de chocolat noir ! Ça revient presque à boire une tasse de chocolat noir pur (presque). Même Théo qui est fan de Kinder a adoré !!

Nous avons aussi eu la chance, en nous promenant dans la ville, d’assister à la sortie d’église d’un jeune couple marié. La mariée avait un voile violet et les gens venaient les féliciter en leur mettant des confettis blancs sur la tête (et sur tous les autres invités aussi 🙂). Le tout avec un bel orchestre de guitaristes/chanteurs !

Mariage !!

Le trek de Maragua

Il fallait quand même que l’on se dégourdisse un peu les jambes, alors nous avons laissé notre gros sac à dos dans notre chambre gratuitement et nous sommes partis faire un trek de deux jours à Maragua. Une sacrée aventure qui nous attend !

Un long trajet de bus 🚌

Nous prenons d’abord un bus, de pas si bon matin que ça. Celui-ci nous dépose à un rond point d’où nous devons changer prendre un second bus. En fait, il n’y a pas (ou plus) de bus là où nous nous sommes arrêtés.
Nous hésitons : « c’est de notre faute, nous sommes partis trop tard, il faut peut être remette ça… ». Non, finalement nous persistons, reprenons un autre bus dans l’autre sens, qui nous dépose un peu plus bas. Attendons un long moment, montons dans un autre minibus, on se dit ça y est, c’est parti ! En fait toujours pas. Ce minibus nous dépose à un bloc de là où nous étions arrêtés la première fois, pour que l’on change pour un minibus moins mini. Tout le monde remonte, on recharge le cercueil d’une famille sur le toit et cette fois c’est vraiment parti !
Enfin, pas trop vite non plus, notre véhicule ne semble pas très en forme. Et ça se vérifie lorsque l’on doit grimper une grande colline et que le véhicule cale. Après plusieurs essais, les trois quarts des passagers descendent afin d’alléger le bus, qui peut enfin repartir. A ce moment nous ne savons pas trop si nous devons terminer le trajet à pieds ou pas… Nous marchons pendant une bonne demi-heure et retrouvons notre bus qui nous attend tous.
Bref, le bus finit par nous laisser au bon endroit : La Capilla de Chataquila, d’où nous commençons enfin notre trek à midi, sous une chaleur de plomb !

Premier jour de trek 🏃‍♀️

La première partie est sympa, nous descendons un chemin pavé dans un beau décor. Ce chemin s’appelle le « Camino del Inca ».
Nous n’avions pas fait attention à ce qui nous attendait en planifiant ce trek. Pour atteindre le village de Maragua où nous devons dormir ce soir, il nous faut marcher 16km, soit presque 6h de randonnée d’après notre ami maps.me… Théo à ce moment en a déjà marre et accélère la cadence malgré la chaleur.
C’est finalement en 4h que nous atteignons le village, juste au moment où l’orage qui sévissait au dessus de nos tête éclate.
Nous nous réfugions à « Cabañas Comunitarios » qui propose des sortes de maisonnettes individuelles, avec diner et petit-déjeuner compris. Sur le papier ça a l’air beau mais c’est en fait très sale. Le dernier lavage de draps ne semble pas récent et notre hôte qui ne parle que quelques mots d’espagnol (elle parle en fait le Queshua), nous fait comprendre que comme il n’a pas plu récemment, il n’y a pas d’eau… Pas de pluie, pas de douche, c’est le jeu ! Etant dans un village perdu au beau milieu de nul part, on ne pouvait pas s’attendre à du grand luxe. Nous partons donc dormir tout sales de poussière et de transpiration, dans nos draps tout sales, après avoir mangé une grosse plâtrée de pâtes.
Le lendemain, nous avons le droit à un gros beignet qui fait la taille d’une assiette et une tasse de thé. En partant, nous voyons que l’eau utilisée pour le thé est en fait de l’eau puisée depuis un trou creusée dans la terre. Bon, tant que l’eau est bouillie ça va non ?

Deuxième jour de trek 🏃‍♂️

C’est reparti pour 18km aujourd’hui ! En tout cas, le paysage environnant est magnifique. Maragua se trouve dans une sorte de cratère d’origine non volcanique, aux couleurs pastel.
Nous apprécions beaucoup plus la marche du matin, avec le décor des montagnes de toutes les couleurs qui nous rappelle la montagne de sept couleurs non loin de Cusco, mais en plus étendu.
Nous arrivons enfin au point d’intérêt du trek : des traces de dinosaures incrustées dans une énorme roche. Les alentours de Sucre sont en effet connus pour ça. C’est en tout cas super impressionnant de voir ça de ses propres yeux !

La suite du trajet est en remake de la veille, entre chaleur et chemin interminable. Nous mettons un peu moins de temps que prévu car de nouveaux chemins (que maps.me ne connaît pas) ont été créés, mais ça reste tout de même long et éprouvant.
Nous finissons enfin par arriver à Topolo, un petit village sans vie où nous trouvons quand même un « menu del día » que nous engloutissons durant notre bien trop longue attente pour un bus.

Bilan du trek 📝

Avis mitigé ! Nous avons vu de très beaux paysages, des traces de dinosaures aussi et ce n’est pas rien ! Mais nous avons trouvé le trek trop long, ou peut-être juste difficile.

Nous avons failli adopter un adorable chaton durant le trek mais nous avons fini par nous raisonner…

Nous reprenons quelques jours de repos bien mérités à Sucre, surtout que le ventre de Céline n’a pas l’air d’avoir apprécié l’eau bue au petit-déjeuner du trek. Puis, nous nous dirigeons à Tupiza pour notre dernière étape en Bolivie, avec la découverte du Salar d’Uyuni !

Touti sur les traces des dinosaures (dans tous les sens du terme) !

Nos infos :

🚌 Se déplacer

  • De Sucre à la Capilla de Chataquila : (pour le trek de Maragua) 12BOB/pers. (€).
  • De Potolo à Sucre : (pour le retour du trek de Maragua) 13BOB/pers. (€).
  • De Sucre à Tupiza : 7h30 de trajet, 40BOB/pers. (€).

🍽 Manger

  • Bienmesable : Restaurant qui fait des arepas du Vénézuela. Très bon et pas cher !
  • El German : Restaurant végétarien (oui ça nous arrive) qui fait des spécialités boliviennes. Pas cher non plus.
  • Para Ti : Expresso de chocolat, un régal !

🎒 Visiter

  • Deux « entrées » à payer le premier jour du trek de Maragua : 10BOB/pers. (€) chaque entrée.
  • Entrée pour les traces de dinosaures : 20BOB/pers. (€) l’entrée.

🛏 Dormir

  • A Sucre : Hostelling Señor de la 3 Caidas : Mis à part la décoration on se sent ici comme chez soi ! Il n’y a que quatre chambres dans une grande maison avec jardin et barbecue que l’on partage avec les autres personnes. Un gros coup de coeur ❤️. 80BOB/nuit (€) la chambre double.
  • A Maragua : Cabañas Comunitarios : 110BOB/nuit (€) la petite maison + repas et petit-déjeuner.