Le merveilleux Machu Picchu

Le très célèbre Machu Picchu fait partie des 7 nouvelles merveilles du monde. C’est un incontournable lors d’une visite au Pérou.

Nous décidons de nous rendre au Machu Picchu en bus et sans tour organisé. C’est ce qui nous semble être la solution la plus économique et moins contraignante.

L’achat du billet pour le Machu Picchu

Nous partons acheter nos billets à Cusco au ministère de la Culture. Nous nous rendons au Machu Picchu en basse saison touristique (décembre) donc aucun problème pour acheter ses billets la veille pour le lendemain, même si l’on veut effectuer en plus l’ascension du Huayana ou de la Montaña (400 entrées chacun par jour avec un premier groupe à 07h et un autre à 10h).
Pour notre part nous avons choisi de prendre en plus, l’ascension de la Montaña, beaucoup moins connue et prisée que le Huayna.
Quelle est la différence entre les deux ?
Le Huayna c’est la montagne emblématique que l’on voit sur toutes les photos juste derrière le site du Machu Picchu. Son ascension est raide, il y a d’autres ruines à visiter (le temple de la lune).
La Montaña se trouve en face du Huayna, l’ascension est moins raide mais plus longue et offre une superbe vue sur le Machu Picchu.
Si vous vous y rendez en haute saison il est apparement conseillé de réserver à l’avance sur le site officiel [lien] (qui espérons le ne sera bientôt plus codé en flash).

⚠️ Autre point important, depuis juillet 2017, de nouvelles réformes ont été mises en place par le gouvernement afin de protéger le site contre la grande affluence de touristes (l’UNESCO voulait entrer le site dans la liste du patrimoine mondial en péril). De ce fait il n’est maintenant possible de visiter le Machu Picchu que le matin ou que l’après-midi. De plus un guide est obligatoire pour entrer sur le site.

Le moyen de transport

Pour se rendre au Machu Picchu il faut se rendre à Aguas Calientes, la ville juste à côté. Pour cela deux moyens : le minibus ou le train.
Lorsque l’on s’y rend en minibus, celui-ci ne nous dépose pas directement dans cette ville mais à Hydrolectrica. De là on peut soit prendre le train le plus cher du monde ou bien marcher sur les rails jusqu’à Aguas Caliente.
Le train peut quant à lui se prendre directement depuis Cusco ou Ollantaytambo jusqu’à Aguas Calientes.

Nous avions repéré que le prix pour le minibus était entre 60 et 70PEN/pers aller-retour. La première agence où nous nous rendons nous annonce directement 50PEN/pers. Bon ok pour 50PEN alors 😊.

Un choix important à prendre au moment de réserver les billets de bus : une ou deux nuits à Aguas Caliente ? Car il faut fixer la date de retour avec l’agence. Si on ne visite que le site principal un jour suffit, cependant avec la montée d’une des deux montagne c’est plus serré. Il faut en effet être de retour à Hydrolectrica à 14h30 pour prendre le minibus qui part à 15h donc quitter le Machu Picchu vers 11h30. Nous avons demandé le prix d’un aller seul et ça ne valait pas du tout le coup.

Nous voilà donc prêts pour partir au Machu Picchu !

Le trajet aller

Rendez-vous sur la place principale de Cusco à 07h30, d’où une dame récupère les personnes de plusieurs agences (dont la notre) pour les mener vers le minibus. C’est ensuite parti pour 6h de trajet avec une pause petit-déjeuner pour tous les minibus au même endroit.
Le dernier tronçon de route qui longe étroitement les montagnes avant d’arriver à Hydrolectrica est horrible. Nous voyons les deux minibus qui étaient avant nous s’arrêter successivement sur la route. Il ne serait pas étonnant que quelques personnes aient eu un mal de cœur trop important.
Nous arrivons entier avec notre petit-déjeuner toujours dans le ventre vers 13h30. Il est possible d’aller déjeuner dans un restaurant une fois à Hydrolectrica (celui-ci est compris si vous prenez un tour organisé). Pour notre part nous avons prévus des sandwichs donc nous partons directement.

La randonnée sur les rails

En longeant les rails au début, on arrive face à une butte de terre, il faut prendre le chemin à droite sur celle-ci et marcher en montant pendant une dizaine de minutes avant de retrouver des rails plus haut. C’est ensuite parti pour environ 2h30 de marche ! Et c’est à ce moment qu’il se met à pleuvoir… Nous avançons donc tête baissée une partie du trajet, jusqu’à Aguas Caliente. Quelques trains croisent notre route et nous changent les idées.
Un peu avant la fin du trajet il faut quitter les rails en prenant un chemin à droite, ça évite de se retrouver dans le tunnel où passent les trains. Nous apercevons peu de temps après sur notre droite le pont qui mène vers l’entrée du Machu Picchu. Bon à savoir pour le lendemain matin !

Le logement et la nourriture

Une fois à Aguas Caliente nous trouvons un hôtel pas cher du tout dans la Calle Mayta Capac, dont nous négocions le prix car nous restons deux nuits, afin de prendre notre temps le lendemain.
Les restaurants de la ville sont chers et attrape-touristes. Si vous prenez un tour organisé le repas du soir est compris.

L’ascension et l’entrée au Machu Picchu

Pour se rendre au Machu Picchu depuis Aguas Calientes deux options possibles : le bus qui coûte assez cher ou l’ascension par les escaliers.
Pour nous ça sera les escaliers ! Le réveil sonne à 03h45 le lendemain car les portes devant le pont que nous avons vu la veille ouvrent à 05h. Nous y arrivons un peu avant 04h30 après 20 minutes de marche dans la nuit et sous la pluie toujours présente… La file d’attente devient de plus en plus longue derrière nous en attendant l’heure fatidique.
Le contrôle de billets terminé, les portes s’ouvrent avec quelques minutes de retard. Le jour se lève petit à petit pendant que nous commençons l’ascension des petites marches en pierres qui non mènerons environ 500 mètres plus haut. Nous décidons d’y aller très tranquillement pour rester en forme pour la deuxième ascension de la journée vers la Montaña. Nous nous faisons beaucoup doubler mais notre rythme nous permet de ne pas être essoufflés et d’avancer de façon constante. Nous arrivons à 05h50 au niveau de l’entrée qui ouvre 10 minutes plus tard, pile dans les temps 😊.

En attendant dans la file avant l’entrée, des guides qui ont déjà constitué des groupes, proposent leurs services. Nous on a décidé qu’on allait tenter de rentrer sans guide 😇, nous retenons quand même les noms de deux guides au cas où ! On ne nous demande finalement rien d’autre que nos billets, il semble donc que cette nouvelle règle de guide obligatoire ne soit pas assidûment contrôlée.

La visite du Machu Picchu

C’est sous la pluie et dans les nuages que nous découvrons le Machu Picchu… Ou que nous ne le découvrons pas du coup. Plutôt décevant d’arriver sur ce célèbre site et de ne rien voir du tout 😕.

L’ascension de la Montaña

Nous attendons 07h du matin pour partir vers l’entrée de la Montaña, bien que la pluie se soit intensifiée.
Une fois le contrôle des billets effectué, c’est parti pour l’ascension ! Au fur et à mesure que nous montons, la pluie devient de plus en plus forte et nous nous demandons un peu ce que nous faisons là…
Vous voyez, c’est ce genre de pluie qui s’infiltre partout, que même votre veste et vos chaussures en gore-tex ne parviennent pas à arrêter. Nous sommes rapidement trempés des cheveux aux bouts des orteils, des sous-vêtements à intérieur du sac à dos dont la housse de pluie ne sert à rien. Des torrents d’eau coulent sur les marches que nous escaladons, ça devient un vrai un enfer.
Parlons quand même de l’ascension. Celle-ci n’est pas des plus simples, l’altitude coupe le souffle et sur la fin les marches deviennent hautes et raides. Il nous faudra 2 heures pour arriver tout en haut. Autant dire qu’avec la pluie, nous ne nous sommes pas pressés. Celle-ci a quand même finit par s’arrêter 30 minutes avant notre arrivée.
Une fois en haut nous sommes à 3061 mètres d’altitude et il fait froid. Vraiment vraiment froid, surtout avec nos habits mouillés qui nous collent à la peau !
Le temps ne s’est pas du tout dégagé, nous sommes complètement dans les nuages. Donc comment dire… Nous sommes montés tout en haut de cette fichue montagne et aucune vue sur le Machu Picchu ! C’est à ce moment que nous commençons à craquer et n’avons qu’une seule envie : rentrer. Même Céline qui rêvait de voir le Machu Picchu depuis longtemps baisse les bras.
Nous nous entêtons malgré tout en restant 45 minutes de plus afin de voir les nuages se lever, en vain. Nous nous résignons donc à redescendre.
Au bout d’une demi-heure le temps change un peu, la chaleur commence à se faire ressentir. Nous croisons des gens dans le sens inverse essoufflés et transpirants. C’est sur que nous n’avons pas eu ce problème tant il faisait froid 2h plus tôt. Peut-être cela a-t-il rendu l’ascension malgré tout plus facile pour nous ?
Une heure plus tard les nuages se lèvent un peu et nous apercevons enfin le Machu Picchu ! Nous pouvons le voir à plusieurs autres reprises lors de la petite heure de descente restante et le moral revient petit à petit.

La visite du site

Une fois en bas, nous nous rendons à la maison du gardien, c’est de là que l’on a la vue emblématique du Machu Picchu.
Il y a toujours quelques nuages mais nous voyons tout de même l’ensemble du site et quelque part cela lui donne un côté mystique (on se rassure comme on peut !).
Nous restons là un long moment à prendre un million de photos et admirer la vue que l’on a. Le soleil au dessus de nous finit par sécher nos habits et nous retrouvons le sourire. Après un sandwich mangé en contemplant cette merveille, nous partons visiter les ruines.

Le site est tout de même grand et cela nous occupe une heure de nous promener dans les ruines en suivant le parcours fléché. Nous croisons aussi quelques lamas et nous apprenons plus tard que les lamas sont présents sur le site car ils sont super efficaces pour tondre la pelouse, pratique !

Nous pensions remonter contempler le site une dernière fois mais lorsque l’on visite les ruines le seul chemin que l’on peut emprunter se dirige vers la sortie ! Si on respecte les heures de visite de son groupe il est possible de retourner sur le site. Dans notre cas il était 14h30 donc impossible de retourner sur le site (oui ça non plus ils ne le vérifient pas trop).

Nous reprenons alors les escaliers après avoir fait tamponner notre passeport, pour rentrer à Aguas Calientes et arrivons bien fatigués par cette journée et toutes ces marches ! Le beau temps est resté et nous avons même attrapé des coups de soleil. Surprenant lorsque l’on repense à la pluie du matin même !

Le retour à Cusco

Le lendemain, nous repartons tranquillement vers Hydrolectrica en marchant sur les rails, sous un superbe soleil. Les visiteurs du jour ont été plus chanceux que nous ! Nous découvrons un magnifique paysage que nous n’avions pas vu à l’aller, entourés de nombreux papillons.
Nous attendons ensuite patiemment que notre chauffeur de minibus viennent nous appeler à l’endroit où nous sommes descendus deux jours plus tôt et partons avant 15h. Tout le minibus s’endort en quelque minutes, du coup pas de haut le cœur durant la partie difficile du trajet et c’est plutôt cool.
Notre chauffeur roule vite et ne s’arrête pas faire ses pauses avec tous les autres minibus donc nous arrivons à Cusco un peu plus tôt que prévu !

Une pensée pour notre pauvre chauffeur qui écoutait de la musique pour ne pas s’endormir et qui s’est pris plein de réflections par les autres passagers que la musique dérangeait pour dormir 😑 pas cool quand on pense que le type enchaîne 12h de route dans la même journée.

Nous rentrons fatigués mais ravis de cette excursion ! Le Machu Picchu c’est très touristique, plein de gens et de règles à respecter mais nous avons trouvé que Kuelap était bien pire, donc nous cela ne nous a pas dérangé ici.

Machu Picchu, Pérou

Touti au Machu Picchu !

Nos infos :

🚌 Se déplacer

Vers Aguas Calientes

  • En bus : 50PEN/pers. (13€) aller-retour jusqu’à Hydrolectrica puis 2h30 de marche sur les rails.

Vers le Machu Picchu :

  • À pieds : ouverture des portes à 5h du matin, environ une heure de montée.

🎒 Visiter

  • Avec le Huayna ou la Montaña : 400PEN/pers. (104€).
  • Alternative gratuite pour avoir apparement une autre jolie vue : La porte du soleil.
  • Faire la photo emblématique : La maison du gardien.

🛏️ Dormir

  • Joe Inn : 40PEN (10,4€) la chambre triple avec salle de bain privée.