Mairie de Saint-Laurent-du-Maroni en Guyane

L’ouest Guyannais, la région du Maronie

La région du Maronie est une autre région active en Guyane. Elle se situe à l’ouest du pays, à la frontière avec le Suriname.

Saint-Laurent du Maroni est la ville principale de cette région et a été construite atour de son bagne, qui est célèbre pour ses détenus connus.
Il nous faut plus de 3h de route pour nous y rendre, surtout que nous tombons dans les bouchons à la sortie de Cayenne car nous avons eu le malheur de partir à 6h45… 15 minutes trop tard.

Saint Laurent du Maronie

La ville est plus petite que ce que nous avions imaginé et nous trouvons facilement l’office du tourisme proche du fleuve. L’hôtesse qui nous accueille est vraiment sympa et nous donne un bon aperçu de ce que nous pouvons voir à Saint-Laurent et plus précisément du Camp de la transportation :

  • Visiter gratuitement l’allée principale du bagne avec sur chaques cotés les anciens dortoirs de détenus, utilisés aujourd’hui à des fins ludiques et artistiques.
  • Visiter l’intégralité du bagne avec un guide pour 6€ par personne, avec un départ à heure fixe.
  • Visiter le bagne avec le guide puis entrer dans le musée qui abrite des expositions temporaires pour 10€ par personne.

Nous optons pour la visite guidée qui part à 11h, sans l’entrée du musée. Il nous reste 45min avant le début de la visite et nous en profitons pour faire un tour de la ville sous un soleil de plomb, en passant devant les bâtiments coloniaux comme la mairie.

Nous sommes 6 pour la visite, qui dure à peu près 1h30. Nous apprenons beaucoup sur les bagnards, leurs conditions de vie et le rôle qu’ils ont joué dans la construction de la ville. La visite nous mène, dans une atmosphère assez inconfortable, dans les dortoirs des bagnards et finit dans les geôles de détenus connus comme Papillon. Nous y voyons les gravures, à même le sol ou sur le mur, tracés de la main des condamnés, ce qui ajoute une authenticité prenante et malaisante.
Nous ne regrettons absolument pas d’avoir choisi la visitée guidée. Elle est riche en explications et anecdotes qui nous permettent de prendre d’avantage conscience de ce qui se passait, encore 70 ans auparavant, à l’endroit où nous marchons.

En sortant de cette visite, nous prenons notre déjeuner dans un foodtruck et le mangeons sur le bord du Maronie. D’ici nous voyons le va et vient des pirogues sur le fleuve et apercevons le Suriname sur l’autre rive.
Nous reprenons la route le ventre plein et la tête remplie d’histoires.

Awala Yalimopo / Mana

Le village d’Awala Yalimopo se trouve à l’affluant du Maronie. La plage des Hattes, offrant un vue imprenable sur l’océan atlantique et le Suriname, est connue pour être un lieu de ponte des tortues de mer. Elle est aussi connue pour être infestée de moustiques, mais nous y échappons et pouvons donc nous balader tranquillement.
Sur le trajet vers Cayenne se trouve le village de Mana, où nous irons admirer les maisons coloniales.

Sur la route du retour, nous montrons comme à l’aller, patte blanche au barrage de douane d’Iracoubo et arrivons sur Cayenne en toute fin d’après midi. Les 6 heures de route de la journée nous ont fatigués, nous sommes contents de rentrer « à la maison » et de prendre une bière sur la terrasse avec Stef, Abdou et Sajia !

Nos infos :

🚌 Se déplacer

  • En voiture : Avec une carte ou un GPS, car il n’y a pas de panneau.

🎒 Visiter

  • Le « Camp de la transportation » de Saint Laurent du Maronie : Réserver la visite guidée à l’Office du Tournisme de Saint Laurent pour 6€ par personne.
  • La plage des Hattes à Awala Yalimopo : Souvent pleine de moustiques mais avec une vue sur le Suriname. Connue pour être un lieu de ponte des tortues de mer.

🍽 Manger

  • Streetfood à Saint-Laurent : Plusieurs camions proposent des sandwichs et autres fast-food dans le centre ville pour environ 4€.