Lac Titicaca

Le célèbre lac Titicaca

Le célèbre lac Titicaca est le plus haut lac navigable au monde et ça tombe bien, il est sur notre route !

Après une journée entière de mal être profond causée par une intoxication alimentaire (ne mangez pas de poulet dans la région du lac Titicaca !!), nous quittons la ville de Puno pour nous rendre en Bolivie.

De Puno à Copacabana

Il ne faut pas traîner le matin si l’on veut un transport pour passer la frontière, au risque de devoir attendre le lendemain.
A la gare routière, en attendant un minibus, nous parlons à la seule étrangère présente. Celle-ci semble avoir du mal à trouver son bus. En l’espace de quelques secondes, son petit sac à dos se fait voler, sans que nous ne remarquions rien. Nous soupçonnons un chauffeur, venu nous parler à un moment, d’avoir détourné notre attention pour que son complice agisse plus facilement.
Entre l’intoxication alimentaire et ce vol, il nous tarde de quitter le Pérou, qui ne nous laisse pas de dernière bonne impression.

Nous sommes quand même sortis voir le lac Titicaca (mais si il est au fond !) durant notre terrible séjour à Puno.

Arrivé en Bolivie

Le passage de frontière est plutôt long car il y a du monde. Nous arrivons tout de même en début d’après-midi à Copacabana.

On ne peut pas dire que la ville de Copacabana est charmante, loin de la même. Nous sentons un véritable contraste avec le Pérou. Mais de toute façon, nous ne sommes pas ici pour la ville mais pour le fameux lac Titicaca, haut de 3810 mètres ! Direction donc, la Isla del Sol, pour le voir un peu mieux.
Nous savons en partant, que le nord de l’île est fermé pour cause de grève des habitants. Mais nous ne nous décourageons pas et décidons quand même d’y aller et même d’y passer une nuit.

Isla del Sol

Se rendre sur l’île 🚤

Le lendemain matin, nous partons de bonne heure, sans avoir rien réservé. Nous achetons nos billets de bateau à un homme, qui se trouve au beau milieu de nul part, dans un coin de rue (maintenant qu’on y pense c’était un peu audacieux de notre part).
Nous attendons ensuite sur un ponton, un bateau qui a l’air de bien exister. C’est ici que nous faisons la connaissance de Katheline et Simon, un couple belge super sympa, qui vont au même endroit que nous.
Le bateau nous dépose tous à l’extrême sud de l’île, au lieu du port principal. Nous marchons sous la pluie jusqu’au village et lorsque l’on voit les marches interminables qui montent depuis le port, nous sommes bien heureux de ne pas avoir accosté ici.
Une fois au village, nous avançons un peu au hasard pour trouver un hôtel, jusqu’à ce qu’un petit garçon nous demande ce que l’on cherche. Il part alors demander à l’hôtel juste à côté une chambre pour nous. Une fois installés dans notre chambre, le petit garçon (qui ne vit en fait pas du tout dans cet hôtel) nous demande un pourboire… Alors ce n’est vraiment pas notre genre de tomber dans le panneau d’habitude, ni de céder donc nous refusons encore et encore jusqu’à ce que ses petits yeux se mettent à se remplir de larmes… Nous craquons avant que cette scène ne devienne trop émotive pour tout le monde.

Visiter l’île 📷

Une fois sur l’île, les activités ne sont pas diverses et variées, puisque le périmètre à explorer est plutôt restreint.
Nous passons donc une journée tranquille à aller de point de vue en point de vue, pour profiter de la beauté du lac Titicaca. La pluie du matin s’est arrêtée et a laissé place à un beau soleil. Cela rend le paysage encore plus beau ! C’est un peu étrange car ce n’est qu’un grand lac, pourtant ce grand lac est vraiment magnifique à contempler.
Par contre, la haute altitude rend les montées de chaque chemin un peu difficile. Mais heureusement, nous commençons à nous être bien accoutumés à cela, depuis notre séjour au Pérou.
Nous retrouvons sur l’un des chemins Katheline et Simon, avec qui nous discutons un moment 🙂.

Le soir, nous tentons un restaurant un peu cher mais très réputé : Las Velas ! Nous craquons pour la truite au vin, cuite en papillote. Le service est long mais tout est prévu, puisque des jeux de Uno sont mis à disposition. Pas bête ça !
C’est effectivement délicieux mais Céline, qui ne se remet pas très bien de l’intoxication, n’en profite pas (Théo lui, en profite doublement). Le chef cuisiner lui donne une tisane et c’est d’ailleurs lui qui nous apprend que le poulet de la région n’est pas bon du tout, puisqu’il est importé dans de mauvaises conditions. Moralité : au lac Titicaca on mange de la truite (que l’on trouve absolument partout) et puis c’est tout !

Touti pose devant le lac Titicaca !

Nos infos :

🚌 Se déplacer

  • De Puno à Yunguyo (la frontière bolivienne) : 2h de trajet, 10PEN/pers. (2,6€).
  • De Yunguyo à Copacabana : 15min de trajet, 6BOB/pers. (0,75€).
  • Vers la Isla del Sol : 20BOB/pers. (2,5€) l’aller, 25BOB/pers. (3,1€) le retour. .
  • De Copacabana à La Paz : 3h30 de trajet avec un arrêt à San Pedro de Tiquina où les passagers et le bus traversent chacun en barque. 20BOB/pers. (2,5€) le bus + 2BOB/pers. (0,25€) la traversée en barque.

🍽 Manger

  • Isla del Sol : Las Velas : 50BOB (6,2€) le plat.

🛏 Dormir

  • Sud de la Isla del Sol : Utama : 80BOB/nuit (10€) la chambre double.