Huacachina, Pérou

L’oasis de Huacachina

Huacachina est un oasis en plein désert, aux portes de la ville d’Ica. Il y fait bon vivre, entre soleil, buggy et sandboard !

Fraichement arrivés à Ica depuis Lima en début de soirée, nous prenons un moto-taxi pour nous emmener à l’oasis de Huacachina. Le trajet dure une quinzaine de minutes et en moins de temps qu’il n’en faut pour s’en rendre compte, nous voici en plein désert de sable ! Bon il fait nuit, nous ne prenons pas vraiment conscience de l’immensité du désert et cherchons plutôt à rejoindre l’auberge que nous avons réservée.

Découverte du désert

C’est au premier réveil que nous nous rendons compte de la chaleur qu’il fait ici et que nous sortons prendre le petit-déjeuner sous un ciel sans nuage.
Au programme de la mâtinée, découverte de l’oasis, qui nous prend moins d’une demi-heure car c’est tout petit. Puis promenade dans les dunes de sable avec deux planches de sandboard, prêtées gratuitement par notre auberge, pour tester la discipline par nous même. Le sable est brûlant et marcher dans ce sable est franchement fastidieux, surtout parce que le soleil nous écrase de sa chaleur !
Nous nous amusons à descendre quelques dunes proches de l’oasis mais rien de bien transcendant, ça ne glisse pas très bien (au grand désespoir de Théo qui espérait substituer son séjour au ski en venant ici… optimiste le garçon !).
Nous profitons quand même de prendre de la hauteur sur les dunes pour admirer le désert qui s’étend à perte de vue et qui nous fait nous sentir tout petit face à l’immensité du paysage.
Le début d’après-midi est consacré au repos, de toute façon il est difficile de faire quelque chose ici entre midi et deux (même quatre) tellement le soleil est pesant.

Buggy et sandboard

Pour la fin de cette journée, nous reservons avec notre auberge le tour touristique classique d’ici : tour de buggy et sandboard dans les dunes !
L’activité dure deux heures et nous la partageons avec six autres personnes de notre auberge : trois belges, deux français et un australien. Nous ne sommes pas spécialement adeptes des tours touristiques de « sports extrêmes » d’ordinaires mais nous nous amusons beaucoup à faire du buggy dans ce décor magnifique. Le pilote met les gaz, nous sentons l’adrénaline monter en nous retrouvant à flanc de dune ou lors des descentes, on se croirait dans des montagnes russes !

Le sandboard est également plus amusant que ce matin, les dunes sont pentues et plus longues. Les planches sont waxées (cirées) pour minimiser l’accroche sur le sable. Nous commençons en descendant de petites pentes debout sur nos planches, puis finissons allongés sur de gigantesques pentes et c’est amusant de prendre un peu de vitesse !
L’australien et le français avec nous ont même loué à part un snowboard et des skis avec les chaussures qui vont avec, pour profiter des descentes et ils ont la chance de pouvoir descendre de vrais pentes debout, ce qui a l’air bien sympa.

Les deux « guides » qui nous accompagnent ont prévu une glacière avec quelques bières pour nous les vendre afin de les déguster en admirant le coucher de soleil sur les dunes. Nous passons un très bon moment à discuter avec Steven et Aurélie, les deux français du groupe et Matt, l’australien en savourant notre bière devant le spectacle du soleil qui se couche derrière les dunes de sable.
Nous faisons une dernière petite descente, allongés sur les sandboards, de nuit, avant de récupérer le buggy pour rentrer.

Pour finir, nous nous arrêtons au dessus de l’oasis pour prendre une dernière photo de ce petit « village » éclairé au milieu de l’obscurité du désert et finissons par former une chaine humaine en nous tenant la main pour descendre la dernière dune en courant le plus vite possible. Les trois quart d’entre nous finissent la tête dans le sable en se vautrant royalement, ce qui semblait être précisément le but, et c’était vraiment amusant !

Huacachina, Pérou

Finalement, nous avons passé 30 minutes de plus que prévu et surtout avons partagé un très bon moment avec les personnes que nous avons rencontrées. Nous allons d’ailleurs tous manger ensemble au restaurant et pour finir cette belle journée, en rentrant à l’auberge c’est soirée poker accompagnée de pisco, l’alcool national.

Nous quittons Huacachina le lendemain après-midi, deux jours sont suffisants pour profiter de l’endroit, recharger les batteries avec le soleil et la chaleur, et repartir à l’attaque du sud du Pérou, qui regorge de lieux à découvrir et à explorer. Cette escale prévue à la dernière minute nous change des visites habituelles et ça fait du bien de troquer notre nouvelle routine, contre un peu d’amusement 😊.

Maintenant, direction Cusco, la ville touristique aux portes de la vallée sacrée des Incas, avec un bus de nuit au départ d’Ica.

Touti à Huacachina, Pérou

Touti nous a accompagné dans le désert !

Nos infos :

🚌 Se déplacer

  • De Ica à Cusco : 18h de trajet (si si c’est faisable), 132PEN/pers. (34,5€).
  • De Ica à Huacachina : 4PEN (1€) le trajet en tuk-tuk (il faut négocier !).

🎒 Visiter

  • Tour en buggy : 35PEN/pers. (9€).

🛏 Dormir

  • El Boulevard : 30PEN/nuit/pers. (7,8€) en dortoir, petit-déjeuner compris.