Canyon de Colca, Pérou

De Arequipa au Canyon de Colca

Le canyon de Colca est le deuxième canyon le plus profond du monde, il fallait bien que nous allions le voir de nos propres yeux !

Arequipa

Nous passons tout d’abord quelques jours dans la superbe ville de Arequipa. Le trajet en bus pour venir ici est long trajet mais nous a permis de découvrir en observant le paysage, les lamas sauvages qui se nomment vigognes. Ou comme on dit ici : vicuñas !
Pendant ces quelques jours, nous profitons du charme de Arequipa et de son architecture. Les bâtiments blancs de la ville sont superbes. Nous faisons aussi une visite dans le couvent Santa Catalina, qui vaut vraiment le détour. C’est en fait un ancien village coloré qui est construit au sein de ses murs ! Les couleurs de ce lieu, contrastent beaucoup avec le reste de la ville, ce qui rend le lieu encore plus charmant.
Nous profitions de notre passage ici pour goûter une spécialité locale : le rocoto relleno. Ce plat consiste en un poivron piquant farci, accompagné d’une sorte de gratin de pomme de terre.

⚠️ Information importante : Il y a une boulangerie nommée « Rayo de Sol », qui vend des pains au chocolat et des torsades. Il nous semblait important de le préciser.

Le trek du canyon de Colca

Après cette petite pause : en route pour le canyon de Colca !
Le programme consiste en trois jours de trek et le point de départ est le village de Cabanaconde. Le trajet pour s’y rendre est plutôt long, puisque nous y arrivons en fin d’après-midi. Nous n’avons pas réservé d’hôtel et prenons celui du rabatteur qui nous attend à la sortie du bus car les prix qu’il propose sont corrects. C’est celui qui se trouve sur la place centrale. L’inconvénient de cet hôtel, c’est que pour garder nos gros sacs durant le trek, il faut payer une consigne par sac et par jour.
En partant dans l’épicerie d’en face, pour faire nos provisions pour les trois jours à venir, nous en profitons pour payer à la gérante les billets d’entrée au canyon. Et en discutant un peu, elle accepte de nous garder gratuitement nos sacs pour la durée du trek, problème réglé 😊.

Jour 1 : de Cabanaconde à Llahuar

Le lendemain, nous partons tôt dans la matinée, sur conseils de la petite dame de l’épicerie, pour échapper à la chaleur. Nous arrivons vite à un point de vue sur le canyon, qui est très impressionnant. Le paysage est un peu aride mais tout de même joli. Apres avoir marché sur du plat pendant un petit moment, il est temps de descendre et descendre et descendre encore. Pas facile pour les genoux, surtout que ça glisse !
En chemin, nous apercevons des geysers, les premiers de notre vie ! Nous nous approchons donc pour aller les observer de plus près. C’est super impressionnant et ça sent aussi super mauvais 😊.
Après une dernière montée, nous arrivons enfin au premier point de chute du trek : le village de Llahuar. Nous nous arrêtons au premier hébergement que nous trouvons car nous sommes séduits par le fait d’avoir une petite cabane en bois juste pour nous. Il y a aussi des sources d’eau chaude qui surplombent la rivière passant juste à coté, auxquels nous avons également accès.

Jour 2 : de Llahuar à l’oasis de Sengalle

Nous repartons de bonne heure le jour suivant. Entre temps, nous nous sommes fait copain avec un chien, qui se trouvait déjà là à notre arrivée à Llahuar. Celui-ci avait l’air de bien nous apprécier et cela s’est vérifié lorsque Céline s’est réveillée en sursaut dans la nuit. En effet, le chien était venu dormir au bout du lit ! Nous n’avons pas eu le courage de le chasser au milieu de la nuit, il a donc passé la nuit avec nous. Et c’est ainsi qu’il nous a suivi lorsque nous sommes partis, le lendemain matin.
Pour revenir au trek, le programme de ce deuxième jour est complet, avec des montés et des descentes. Il nous faut en effet remonter de l’autre côté du canyon, retourner en face de là où nous sommes descendus la veille, pour enfin prendre le chemin menant tout en bas de canyon. C’est là que se trouve l’oasis de Sengalle.

💡 Bien penser à utiliser l’application maps.me, surtout pour cette journée. Cela évite de sacrés détours !

Nous avons en tout cas beaucoup aimé cette journée, qui nous a fait découvrir de grandes plaines recouvertes de cactus. Un paysage vraiment beau ! Malheureusement, nous avons perdu notre chien en cours de route, en prenant un raccourci qu’il n’a pas vu.
Nous arrivons en tout cas, bien fatigués à l’oasis, où nous avons le choix entre plusieurs hébergements. Nous choisissons celui qui se trouve le plus au fond, après avoir négocié un bon prix pour notre nouvelle cabane en bois. La fin de la journée est plus tranquille et se passe pour nous au bord de la piscine.

Jour 3 : de l’oasis de Sengalle à Cabanaconde

Le dernier jour est le plus difficile, puisqu’il faut remonter jusqu’à Cabanaconde depuis le fond du canyon. La montée fait plus de 1000 mètres de dénivelé positif sur seulement 5km de distance. Autant dire que ça monte raide tout du long. Nous partons encore une fois de bonne heure parce qu’il n’y a pas moyen de faire ça sous le soleil ! Nous montons donc à une allure tranquille mais régulière, avec seulement deux petites pauses. Ce n’est pas facile mais c’est faisable. Nous mettons finalement, de l’oasis jusqu’au sommet, 2h30. Il faut ensuite marcher encore un peu sur du plat, pour atteindre le village.
Canyon de Colca, Pérou

Nous nous remettons de nos émotions avec un très gros petit-déjeuner, avant de prendre une succession de bus qui nous amènerons à Puno, la frontière avec la Bolivie !

Bilan du trek

Ces trois jours de trek sont agréables. Les journées de marche sont courtes et les paysages que l’ont découvre sont assez différents durant les trois jours, même s’ils ne sont pas extraordinaires. Nous avons par contre trouvé la première journée de trek un peu trop courte et il faut dire qu’il n’y a pas grand chose à faire dans les villages. Le dernier jour est en tout cas un bon challenge sportif !
🙂 Fait amusant : après avoir discuté de ce trek avec plusieurs personnes, il s’avère que tout le monde se retrouver avec un chien comme compagnon de marche.

Canyon de Colca, Pérou

Touti aussi a réussi à faire le trek de Colca!

Nos infos :

🚌 Se déplacer

  • De Arequipa à Cabanaconde : 17PEN/pers. (4,5€).
  • De Cabanaconde à Puno : Sans prendre le transport depuis Chivay parce que ça coûte trop cher : prendre le bus qui va à Arequipa et demander à descendre à Cañahuas (4h de trajet, 17PEN/pers.). D’ici il faut héler un minibus qui se rend directement à Puno, sinon qui se rend à Juliaca (2h30 de trajet, 20PEN/pers.), puis changer de minibus pour aller à Puno (1h de trajet, 3,5PEN/pers.). Ce qui fait en tout 7h30 de trajet et 40,5PEN/pers. (10,6€).

🎒 Visiter

  • Boleto pour le canyon de Colca : 70PEN/pers. (18,3€).

🛏 Dormir

  • Cabanaconde : Hotel Villa Pastor : 30PEN/nuit (7,9€) la chambre double avec salle de bain privée.
  • Llahuar : Llahuar Lodge : 40PEN/nuit (10,5€) la petite cabane. Repas à 10PEN/pers. (2,6€).
  • Sengalle : Oasis Paraiso Ecolodge : 30PEN/nuit (7,9€) la petite cabane. Repas à 15PEN/pers. (3,9€).